KERLAZSPORT : site officiel du club de foot de KERLAZ - footeo

Histoire & Palmarès

Histoire De Kerlaz-Sport

Kerlaz sport : souvenirs de 60 ans
 

Pendant la guerre, la saison 1941-1942.
le club de Kerlaz a été créé officiellement en 1943

Le Docteur Desse et Edouard Brélivet du  village  de Kergonnec en Plonevez-Porzay avaient eu la bonne idée de lancer une compétition de football.
Elle fut dénommée la coupe  du Porzay
Kerlaz sport comptait parmi les participants avec Cast, Quéménéven, Plonevez Porzay,
Kergoat, Locronan et Plogonnec. Les terrains? des aires de jeux tracées dans les champs en pâture.

Les licences et les assurances n'existaient pas, on s'en souciait guère. on alignait parfois les joueurs venu d'ailleurs, de Quimper de Chateaulin. " il y avait du Berc'h " dit Jos Bosse, qui, jeune instituteur à Plogonnec menait de main de maître les écureuils.
La coupe    du Porzay fut remportée par Kerlaz sport . Parmi les joueurs de Kerlaz Sport à l'époque, Jean Guénal, de Kergreis, qui gardait les buts chaque dimanche, après avoir opéré comme ailier droit dans l'équipe réserve. 

Jean Billion de Kerstrat, Germain Floc'h pour ne citer qu'eux, Kerlaz Sport allait se distinguer encore par la suite.  Germain Cariou en fut toujours l'âme et l'animateur inlassable et qui savait si bien recevoir les amateurs de football en son café du bourg. 

René Billon, un pro du stade Rénnais.

Né le 2 août 1931 à Kerlaz, à débuté au football dans le club de sa commune natale.
Ceux qui connaissent René Billon ne sont point étonnés de l'avoir vu entrer dans sa carrière professionnelle de footballeur . Il fallait être ignorant du football pour ne pas déceler chez lui, dés son adolescence, les qualités innées d'un bon joueur .  Facilité du geste dans l'action, shoot puissant, René d'ailleurs dès qu'il put taquiner une balle fut à bonne école .

Ses frères Jean et Henri étaient eux aussi d'excellents joueurs, qui en compagnie des Guénal,Cabon et Floc'h surent asseoir une solide réputation de leur vaillante petite équipe.
L'immense talent de celui-ci ne passa pas inaperçu des grands clubs voisins. Contacté parait-il par les stades Brestois CEP . Lorient et stades Quimpérois, il signa à Quimper. Ne lui convenant pas, il réintégrera bien vite Kerlaz. Dépolorons-le car n'hésitons pas à l'écrire avec un peu d'expérience de grands matches ; il eut pu suppléer Lazennec au grand club de Cornouaille.

1947-1948 : départ en 3 ème division :
Avec Crozon, Camaret, Telgruc, Plomodiern, Plonevez-Porzay, Cast, Quéménéven, Plogonnec,Pont de Buis, Locronan et Dinéault. Kerlaz gagne le tournoi du Porzay et demeure invaincu dans le championnat en distançant le second Crozon de 8 points.  Cerise sur le gâteau en 1/16ème de la coupe de l'ouest, Kerlaz écrase l'U.S Audierne au stade de Loquéran par le score sans appel de 6/0.
8 ème de finale de la coupe de l'ouest : battu seulement 1/0 par Rosporden, équipe de DHR.

1948-1949 : montée en 2ème division : 
Avec : U.S Bigouden, U.S Plonéour, Gourlizon, Plouhinec, Audierne, Plozévet, Pont -Croix, Plogastel, Pouldrezic, Plomelin, Primelin.

équipe type :
René PENNANEAC'H, Bastien FLOC'H, Germain FLOC'H, Franck RENEVOT, Henri BILLON, Jo KERNALEGUEN, Pierre GONIDEC, Yves QUEFFELEC, Jean BILLON, Yves CABON, René FLOC'H.

Une seule défaite contre Plouhinec, deux nuls à Gourlizon et Plonéour, Kerlaz à un match de la fin est en tête devant l'U.S Bigouden qui coiffera Kerlaz sur le fil et accédera à la 1ère division.

1949-1950 : changement de groupe : 
Carhaix, Coray, Spezet, Châteauneuf, les Coqs de Châteaulin. Départ au service militaire de René PENNANEAC'H,Pierre GONIDEC, René FLOC'H,Hervé CUZON, 
Arrêt d'Henri BILLON et Yves QUEFELLEC 
Ce fut l'hécatombe et la descente en 3ème division.

1950-1965 Kerlaz 
Dans le groupe du Porzay-Presqu'ile.
un temps fort marque cette période avec la victoire par 8 à 3 en 1953
sur l'Hermine Concarnoise, un club de promotion. Ce jour là René FLOC'H inscrira 5 buts. 

 

Kerlaz Sport, le club qui revit le jour en l'an 2000, est peut-être en train de réaliser son meilleur parcours depuis son accession voici cinq ans.

Kerlaz Sport partage le fauteuil de leader avec Pont-de-Buis. L'objectif d'une place sur le podium pourrait bien se transformer en titre de champion. En tout cas, le club présidé depuis toujours par Louis Diraison est prêt à jouer sa carte personnelle... Pour l'instant, Kerlaz n'a concédé qu'une seule défaite en championnat.

Un recrutement exceptionnel...

À l'intersaison dernière, le club a fait fort sur le plan du recrutement : « Cela s'est révélé assez conséquent, avec une vingtaine d'arrivées, dont environ un tiers de joueurs mutés », reconnaît Louis Diraison. Dès lors, qu'est-ce qui attire les joueurs à Kerlaz : « Chacun veut vivre une expérience sportive dans un esprit de bénévolat. Nous arrivons à grandir doucement tout en ne disposant pas de gros moyens », explique l'entraîneur, Ronan Kerfriden, qui partage ses responsabilités avec Sébastien Tentillier pour la deuxième année consécutive.

Des arguments à faire valoir...

Ces dernières années, Kerlaz Sport trouvait son bonheur dans un rôle de trouble-fête. Désormais, il aurait tort de ne pas plus se piquer au jeu : « Nous pouvons puiser dans un effectif plus large. Au contact de joueurs chevronnés comme Paul Youinou, Didier Trichilo et Yannick Stéphan, des jeunes, tels que Juyol et Pelé, trouvent un cadre idéal à leur épanouissement. Par ailleurs, Jonathan Guillemot redevient un renard des surfaces », souligne Ronan Kerfriden qui, lui-même, n'hésite pas à prêter main-forte à l'équipe. Les résultats ne se sont pas fait attendre. Au bout de douze journées, Kerlaz Sport fait partie d'un wagon de prétendants au titre, en compagnie de Plogonnec, Pont-de-Buis et Lanvéo. L'équipe a de véritables arguments à faire valoir : « Tout en se faisant plaisir, les joueurs montrent qu'ils ont l'amour de leur maillot. Avec cet esprit club, nous avons su réagir immédiatement après la défaite de Châteaulin en battant Pont-de-Buis. Cette victoire reste dans les esprits », confie l'entraîneur. Kerlaz est sur le bon chemin. Les Louis Diraison, Ronan Kerfriden, Sébastien Tentillier et consorts n'ont pas besoin de l'arbitrage de Daniel Le Breton, lui-même apprécié pour sa bonne humeur sur tous les stades pour aller de l'avant.

KERLAZ A - D2 District
mai
KERLAZ B - D3 District
mai